1ère mesure de la FREC : les entreprises du secteur des EEE s’engagent sur des trajectoires d’intégration de plastique recyclé

La mesure n°1 de la feuille de route pour l’économie circulaire publiée le 23 avril dernier (en savoir plus) appelle les industriels à incorporer d’avantage de matières premières issues du recyclage dans les produits notamment par le biais d’engagements volontaires concrets sur les plastiques.

Dans ce cadre, 4 secteurs se sont organisés pour accompagner les entreprises prêtes à s’engager : l’emballage, le bâtiment, l’automobile et les équipements électroniques et électriques (EEE).

Ce lundi 2 juillet, Bercy organisait la présentation officielle des engagements des entreprises en présence de Brune Poirson, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat en charge de la Transition Ecologique et Solidaire et de Delphine Gény-Stephann, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances.

Dans le secteur des EEE rassemblé au sein de la FIEEC, 4 entreprises ont été en mesure de s’engager individuellement dès maintenant dont HP, entreprise très active au sein de l’AFNUM, membre du CODIR et à la présidence du groupe de travail environnement et RSE.

L’occasion pour le Directeur Général adjoint (Kim Trinh-Thieu) et la Responsable Développement Durable (Catherine Martial) d’HP France d’échanger en direct avec les Ministres.

La presse en parle

L’Europe sur le même calendrier

Ces démarches d’engagements sont le reflet d’une dynamique existante au sein de l’AFNUM dont les entreprises sont nombreuses à s’être dotées de trajectoires individuelles d’incorporation de matière plastiques recyclées (cf. position paper de DIGITALEUROPE de 2016)
Notre secteur étant organisé à l’échelle mondiale, avec des sites de production répartis sur différents continents, une chaine d’approvisionnement et des marchés mondiaux, ces trajectoires ne sont pas nationales mais globales.

L’AFNUM se réjouit donc de voir que la démarche française connaît un équivalent au niveau européen. En effet, dans le cadre de sa stratégie plastique adoptée le 16 janvier 2018, la Commission a également lancé une campagne d’engagements afin d’utiliser 10 millions de tonnes de plastiques recyclés dans de nouveaux produits sur le marché européen d’ici à 2025. Les engagements sont attendus d’ici au 30 septembre 2018.

D’autres solutions circulaires

L’AFNUM souhaite toutefois rappeler que de multiples solutions répondent aux enjeux de l’économie circulaire et sont adaptées au produit, à ses composants, à la stratégie des entreprises et aux besoins des usagers. Ainsi, l’approche visant à l’incorporation de matières plastiques recyclées ne saurait être considérée comme une solution unique.
Les entreprises réunies au sein de l’AFNUM éco-conçoivent, réduisent l’utilisation de matières, remanufacturent leurs produits, réutilisent les pièces détachées ou encore réduisent l’impact énergétique de leurs produits.