La REF Numérique : L’écologie à l’honneur de cette édition  2020

Le 10 novembre 2020 s’est tenue l’Université numérique du MEDEF renommée La REF Num.

Le thème de cette sixième édition de la REF Num était « Transitions numérique et écologique, faut-il choisir ? ».

A cette occasion, la table ronde « Le numérique sans empreinte » animée par Jérôme Colombain est revenue sur la Green Tech et les enjeux de sobriété numérique. Au royaume du tout écran, être le plus irréprochable possible et apporter des solutions devient en effet un impératif, voire une exigence !

La table ronde «Le numérique, une solution pour les territoires, les citoyens et les entreprises ? » a permis d’aborder la manière dont la COVID-19 a accéléré le télétravail, la téléconsultation, l’e-commerce mais de manière hétérogène dans les territoires. Selon la sénatrice De Cidrac, « avoir la possibilité de télétravailler suppose d’avoir une connexion identique pour l’ensemble de nos concitoyens quelque soit le territoire où ils se trouvent. Le numérique s’est imposé à nous : il est vecteur de service, de commerce, santé, etc. Le numérique est un véritable enjeu d’aménagement du territoire ».

A la table-ronde « La 5G : pourquoi changera-t-elle la vie des entreprises ? », la députée Hennion considère ainsi que « la justification de la 5G se fera à travers les usages pour les particuliers et les entreprises. Il s’agira d’aller vers l’IoT, vers la numérisation des entreprises, la télémédecine, la robotisation. Cela sera le moyen pour faire entrer dans les processus industriels l’IA par la collecte des données, permettant une moindre utilisation des matières premières ou une optimisation des circuits et de l’énergie. »

Les solutions technologiques liées à l’Intelligence Artificielle ou encore à l’efficacité énergétique active proposées par les entreprises de nos industries sont au cœur de cette double transformation numérique et écologique. Qu’il s’agisse de l’écoconception de produits ou de l’intégration des règlementations substances, nos professions travaillent de longue date sur la réduction des impacts générés par les produits tout au long de leur cycle de vie. Plus qu’un choix à opposer, l’environnement et le numérique sont deux réalités d’une même transition profonde. C’est à la fois une nécessité industrielle et un avantage concurrentiel !

→ Le replay de La REFNum2020 est disponible sur le lien suivant : www.laref.org

« La science est un apporteur de solution (inclusion sociale, pauvreté, réchauffement climatique). Nous voyons monter une pensée selon laquelle la 5G, et le numérique en particulier, est un ennemi de la transition climatique. Je ne suis pas hostile au concept de sobriété numérique, d’ailleurs ma première entreprise était PhoneHouse. En revanche, le fait de se passer du numérique ou de la 5G est une erreur. La 5G représente une moindre externalité de CO2 que la 4G, simplement la 5G contribue au progrès, par exemple avec la télémédecine »

Geoffroy Roux de BézieuxPrésident du MEDEF