En 2021, l’étiquette énergie fait peau neuve

A partir du 1er mars 2021, certains équipements électriques et électroniques afficheront une nouvelle étiquette énergie.

Les produits concernés par ce nouveau changement sont les téléviseurs et écrans, les réfrigérateurs et congélateurs, les appareils de stockage de vin, les lave-linge et lave-linge séchants, les lave-vaisselle ainsi que les ampoules et LED.

La transition vers cette  nouvelle étiquette débute dès le 1er novembre, pour laisser aux fabricants et distributeurs le temps de se conformer aux nouvelles exigences en terme d’affichage.

Cette nouvelle étiquette énergie, avec des modalités de calcul revues à la hausse, permettra une fois encore d’encourager l’innovation technique et d’avoir des produits mis sur le marché toujours plus efficace énergétiquement.

Pour tout savoir sur les nouvelles modalités d’affichage et les changements à venir, rendez-vous sur les pages de nos partenaires :

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA NOUVELLE ÉTIQUETTE ÉNERGIE

Un peu d’histoire 

Introduite en 1994, l’étiquette énergie est un outil permettant aux consommateurs de choisir des produits plus efficace énergétiquement. Appliquées sur un certain nombres d’équipements et renforcée en 2004, l’étiquette énergie a permis d’orienter les technologies énergétique vers toujours plus d’innovation et d’efficacité.

Les produits concernés par ce nouveau changement sont les réfrigérateurs et congélateurs, les appareils de stockage de vin, les lave-linge et lave-linge séchants, les lave-vaisselle, les téléviseurs et écrans ainsi que les ampoules et LED.

Pourquoi changer l’étiquette énergie ? 

En 2017, la publication du nouveau règlement cadre sur l’étiquetage énergétique a enclenché une remise à niveau des classes de l’étiquette énergie. L’objectif était de simplifier la lecture de l’étiquette en supprimant les classes A+, A++ et A+++ et de permettre aux consommateurs de mieux situer les appareils et équipements les uns par rapport aux autres.

En 2019, la Commission européenne a adopté des actes délégués qui établissent un nouveau format d’étiquette pour de multiples groupes de produits, y compris les affichages électroniques. Le visuel de la nouvelle étiquette est ainsi plus épuré et introduit un QR code qui, lorsqu’il est scanné par le consommateurs, renvoie à un portail hébergeant des données sur le produit.

La majorité des pictogrammes de l’ancienne étiquette sont conservés sur la nouvelle étiquette, cependant certains d’entre eux ont été adaptés. De nouveaux pictogrammes sont aussi ajoutés, tels l’efficacité énergétique en mode HDR pour les téléviseurs ou la durée du cycle de lavage pour les lave-linge.

Retrouvez tous les détails concernant la nouvelle étiquette sur le site Label2020

A quelle date l’étiquette changera-t-elle ? 

La date officielle d’entrée en vigueur de la nouvelle étiquette est le 1er Mars 2021. Toutefois, la directive cadre sur les étiquettes énergies impose aux fabricants de fournir à la fois l’ancienne et la nouvelle étiquette dans les emballages des nouveaux produits mis sur le marché européen et ce, du 1er novembre 2020 jusqu’au 28 février 2021.

La nouvelle étiquette ne doit toutefois pas être affichée dans les magasins, ni en ligne avant le 1er mars. Les distributeurs doivent donc continuer d’afficher l’ancienne étiquette jusqu’au 1er mars 2021. A cette date, ils auront 14 jours pour remplacer les anciennes étiquettes par les nouvelles.

Il sera aussi obligatoire d’afficher la nouvelle étiquette énergie directement sur l’emballage de l’équipement à partir du 1er mars 2021.

Quel sera le score des produits sur la nouvelle échelle entre A et G ? 

Les produits étant de plus en plus performants, les classes A+, A++ et A+++ sont maintenant les plus utilisées, alors que les classes A à C contiennent peu de produits. Pour remédier à cette disparité, les critères de la nouvelle étiquette énergie sont plus exigeants/stricts. Ainsi, lors de l’introduction de la nouvelle étiquette, les classes les plus élevées resteront vides, pour permettre une réelle différenciation au fur et à mesure que des nouveaux produits plus efficaces énergétiquement sont mis sur le marché.

La conséquence est que chaque produit actuellement commercialisé verra sa classe diminuer. Concrètement, des produits aujourd’hui classé A+ ou A++ seront reclassé C ou D selon l’échelle de la nouvelle étiquette énergie.

Ce reclassement des produits a des conséquences importantes sur les produits d’affichage électroniques / les écrans, car la majorité des équipements seront rétrogradés dans les classes basses (F et G).

Il est important de noter qu’un déclassement ne signifie pas une perte d’efficacité du produit en lui-même, seulement que la grille d’évaluation de l’efficacité énergétique a été modifiée.